Comment choisir son costume ? -2.7- les fentes d’aisance de la veste

Cet article est le 14ème d’une série : Retrouvez le premier article

Une fente d’aisance, comme son nom l’indique signifie que le tissu du bas de la veste est fendu (coupé en 2 parties sur une certaine longueur), afin de donner plus d’aisance à la personne portant le vêtement.
Selon leur nature, les fentes d’aisance permettent essentiellement à l’homme de chevaucher, de s’asseoir, et de mettre les mains dans ses poches.

Nous pouvons catégoriser les vestes selon le nombre de fente (0, 1 ou 2), leur positionnement et leur longueur.
Cela nous amène à distinguer 4 possibilités :

1. Pas de fente d’aisance

en anglais : « Ventless Back »
Ce sont des vestes qui sont faites pour rester debout.
Le port de ces vestes rend délicat le fait de mettre ses mains dans ses poches.
Ce sont donc les vestes les plus formelles, et c’est naturellement qu’aujourd’hui, l’on retrouve cette absence de fente d’aisance sur les vestes de smoking.
Notons qu’avec ce type de coupe la veste doit être particulièrement ajustée à son propriétaire, surtout s’il a des anches ou un ventre marqué.

2. Une longue fente centrale arrière

en anglais : « Long Single Back Vent »
Cette fente d’aisance que l’on retrouve sur les vestes d’équitation, permet au cavalier de chevaucher sa monture sans gêne et sans abîmer sa veste.
On ne retrouve cette longue fente que sur l’habit, ou costume dit « queue de pie ». Il est réservé à certains groupes (habit vert de l’académie française, etc), certains métiers (chef d’orchestre), ou à certaines occasions très particulières.
Sur les vestes de costumes de ville, on retrouvera une fente centrale plus courte.

3. Une fente centrale arrière de longueur normale

en anglais : « Single Vent »
Dérivée des vestes d’équitation, elles permettent de s’asseoir sur des tabourets, et de glisser une main dans une poche du pantalon.


Attention, elles ont toutefois l’inconvénient de séparer la veste en deux lorsque les deux mains sont plongées dans les poches du pantalons : elles « offrent » ainsi à la vue de tous les fesses de ceux qui les portent. Dans le pire des cas, avec une fente un peu trop longue, cette position pourra révéler la couleur de votre chemise.

Notons que ce type de fente est assez commun dans le prêt à porter.
C’est la fente d’aisance la plus facile, et donc la moins coûteuse à réaliser.
Cependant, le tombé de la veste est rarement parfait. Nous lui préfèreront donc les fentes latérales, ou l’absence de fente d’aisance.

4. Deux fentes latérales

en anglais : « Side Vent »
C’est la coupe la plus longue et la plus complexe à réaliser.
Il faut bien faire attention à ce que les fentes soient bien perpendiculaires au sol, et à ce qu’elles ne soient pas trop longues.


Les vestes avec deux fentes d’aisance latérales, sont les plus efficaces : elles permettent de s’asseoir ou de mettre les main dans les poches de son pantalon, tout en assurant un tombé du costume presque parfait.
Notons que selon les chaises, il est possible de glisser le pan arrière de la veste derrière l’assise sans le froisser.

Pour ses costumes, le choix de l’homme-chic se porte vers des vestes avec des fentes d’aisance latérales.

Soyons chics, soyons élégants, soyons à l’aise dans nos costumes.

Suite du dossier

5 thoughts on “Comment choisir son costume ? -2.7- les fentes d’aisance de la veste

  1. Souvent, dans les vestes que j’achète et qui n’ont qu’une seule fente d’aisance, les deux pans de la veste se dissocient d’eux mêmes et « partent en arrière » (celà sûrement parce que je porte des vestes cintrèes). N’est-ce pas dans ce cas trop inélégant de coudre ces deux pans? Si oui y a-t-il une autre solution (hormis acheter plus large la prochaine fois bien entendu)?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *