Comment faire son noeud de cravate ? 2-Le noeud demi-Windsor

Cet article est le 2ème d’une série : Retrouvez le premier article

Le noeud de cravate demi-windsor

Introduction

Le noeud demi windsor est plus rapide à effectuer que son « grand frère ».
Il fait perdre la totale symétrie de l’exceptionnel noeud windsor.
Ce noeud peut se comparer au noeud simple, mais il reste tout de même plus élégant.

Réalisation

Cliquez sur une image pour lancer le diaporama et lire les explications pas à pas


Sources images : L’internaute.com (Dessin © L’Internaute Magazine)

Conseils

Noeud qui peut être réaliser pour « tous les jours », c’est à dire, qui ne sera pas réserver à de grande occasion, ni pour un entretien …
Ce noeud convient bien au cravates fines et aux cols classiques.

La vidéo

Si les images ne suffisent pas, la vidéo !
Note : cette vidéo est en anglais.
Image de prévisualisation YouTube

9 thoughts on “Comment faire son noeud de cravate ? 2-Le noeud demi-Windsor

  1. J’ai appris il y a plus de quarante ans (eh oui, la recherche de l’élégance ne connait pas d’age !) à nouer ma cravate de manière classique (Windsor) ou plus sportive (demi-Windsor) selon les occasion. J’ai donc été choqué de voir l’homme chic de service, dans la vidéo illustrant l’article, glisser, une fois le noeud fini, l’extrémité arrière dans un passant cousu à l’arrière du pavillon ! Tant qu’à faire pourquoi ne pas la glisser dans la chemise ?!? Quelle faute de goût. Une cravate n’est pas un sous-vêtement et se porte donc au dessus de la chemise, sous le gilet ou, à défaut, le veston.

    1. Cher Hercule,

      Tout d’abord laissez moi vous adresser mes remerciements pour vos messages précis et instructifs.

      Cependant, je n’ai pas le sentiment de comprendre ce qui vous choque dans cette vidéo. Est-ce le fait que le gentleman passe le « petit » pan de sa cravate dans le « passage » formé par une languette cousue à l’arrière du « grand / large » pan ?
      Si tel est le cas, vous faites référence à une règle d’élégance qui m’était inconnue.

  2. Bonjour Cher Homme Chic,
    (j’espère que ce n’était pas vous dans la vidéo ?)
    En effet, passer la cravate dans la bride ou la glisser dans la chemise, est considéré comme not done. Question de self-control. Si le véritable gentleman craint que sa cravate ne glisse de manière intempestive (le syndrome Hollande) il peut à la rigeur envisager d’investir dans une pince ou épingle à cravate. A condition que celle-ci soit discrète, naturellement.

    1. Cher Hercule Poirot,

      Merci. C’est bien dommage, je trouvais cette bride fort pratique.
      Je m’étais même presque laissé tenté par une marque italienne (dont j’ai oublié le nom) qui réalise des cravate avec des poches cachées à l’arrière du large pan, amusant et décalé.
      (non, ce n’est pas moi sur la vidéo, je n’ai pas encore de cravate dorée :) )

  3. Je voudrais quand même préciser que je ne suis pas troppartisan des pinces à cravates. Cela vous donne vite l’air d’un membre de la ‘firme’. Si vous voyez ce que je veux dire ?
    D’ailleurs, pour en revenir au sujet vraiment important : glisseriez-vous la pointe de votre cravate derriére votre ceinture ?
    :-)

    1. Je suis bien d’accord avec vous à propos des pinces de cravate, qui peuvent rapidement donné un sentiment « too much ».
      Haha, non, je pense que glisser le bout de sa cravate dans son pantalon est une belle faute de goût.
      Et vous que pensez vous de jeter sa cravate par dessus son épaule (après avoir enlevé sa veste) au cours d’un repas ?
      :)

      1. Avant ou après qu’elle n’ait trempé dans le potage ? Personnellement je tombe veste et chemise pour éviter les taches, mais je garde la cravate :-)
        Blague à part, l’élégance, c’est très relatif, car il s’agit, pour moi en tout cas, plus d’une attitude que d’observer méticuleusement toutes les règles et exceptions en vigueur (ou oubliées: cfr notre discussion à propos de la bride cravate). Je crois que la duchesse de Windsor disait que l’élégance et la classe, c’est comme l’étiquette et le savoir-vivre : il n’y a que ceux qui n’en n’ont pas qui suivent les manuels.
        (Vous ne vous appelez pas Manuel, j’espère ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *